top of page

La stérilisation de nos chats

Dernière mise à jour : 23 mai

Si vous avez lu notre précédent article, vous connaissez les bonnes questions à se poser avant de choisir d'accueillir une portée.

Si vous hésitez, attention ! Les chats notamment peuvent se reproduire très rapidement !


Graphique sur la prolifération des chats en l'absence de stérilisation : au bout d'un an, 12 chatons potentiels, au bout de 2 ans, 144 chats potentiels, 3 ans, 1728, 4 ans, 20000.

Si vous ne voulez pas que votre maison soit envahie par des dizaines de chats, sans pour autant tuer les chatons à la naissance, la stérilisation est incontournable.

En effet, à long terme, la contraception n'est pas une bonne méthode chez la chatte. La prise de pilule contraceptive augmente les risques de cancer des mamelles et d'infection de l'utérus. En outre, il suffit d'une pilule vomie pour qu'une gestation devienne possible. Si une nouvelle pilule est donnée alors que la chatte est en cours de gestation, le résultat est catastrophique : les foeti meurent dans l'utérus et ne sont pas expulsés, à plus ou moins long terme, celà se traduit pour la mère par une infection pouvant être fatale.


La stérilisation des femelles, idéalement avant même les premières chaleurs - soit vers l'âge de 5 à 6 mois - afin d'éliminer tout risque de portée non désirée, est la meilleure solution. Elle se fait par une chirurgie, qui consiste à pratiquer une incision de l'abdomen, retirer les deux ovaires et suturer l'incision. La récupération se fait en quelques jours. Les complications (accident d'anesthésie infections, défaillance des sutures) sont rarissimes, surtout si les consignes post-opératoires sont bien respectées. Si la chatte est déjà gestante, l'utérus doit également être retiré. Les risques de complications (saignements, infection...) sont alors très légèrement augmentés, du fait que l'opération est un peu plus longue et l'ouverture pratiquée un peu plus grande.

A long terme, les propriétaires disent parfois observer quelques modifications du comportement (chatte devenue plus câline). Il convient de prêter attention au poids des chattes stérilisées, surtout si elles sont peu actives (pas d'alimentation à volonté).


Les mâles, dès la puberté, peuvent adopter des comportements gênants, voire dangereux. Marquages urinaires à odeur forte, bagarres intempestives avec d'autres mâles (d'où un risque important de contracter le sida du chat, le FIV), chorales nocturnes, territoire étendu augmentant les risques de croiser la route d'un chien ou d'une voiture...

Mieux vaut castrer relativement tôt, dès 5 mois, pour éviter que le comportement de marquage urinaire se soit installé. Attention cependant, tous les marquages urinaires ne sont pas liés à la reproduction donc tous les chats ne cesseront pas de marquer après une castration.

Les testicules sont retirés via une incision cutanée, qui n'est pas suturée. La récupération est très rapide, les risques d'infection sont très faibles. Il convient de s'assurer que les plaies ne soient pas souillées dans les 3 jours suivant l'opération. A long terme, la castration favorise la formation de calculs dans la vessie. Ces risques peuvent être largement diminués en distribuant un aliment de bonne qualité (croquettes ou pâtées de gamme vétérinaire, riches en protéines animales de bonne qualité), en s'assurant que le chat ait accès à plusieurs points d'eau (gamelle ou, mieux, fontaine à eau) et plusieurs lieux où faire ses besoins (litières propres ou accès à l'extérieur).


N'hésitez pas à nous joindre à la clinique si vous avez des questions concernant la stérilisation de votre chat ou votre chatte !

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page